Un prototype de la SNES PlayStation découvert

Si vous avez suivi la plupart des sites spécialisés jeux vidéo hier, vous n’êtes pas sans savoir qu’un des prototypes de la SNES PlayStation a été découvert.

Mais avant de parler de ça, repartons en arrière dans le temps.
Au début des années 90, Sega sort un add-on pour sa console MegaDrive, le Mega CD. Idem pour NEC qui sort son Super CD-ROM². Le CD c’est l’avenir, crient Sega et NEC à la face du monde. Et oui, sur le papier, c’est super, une capacité phénoménale par rapport à la concurrence, de la vidéo en veux-tu en voilà (mais fort pixelisée quand même puisqu’on passe à travers une machine 16 bit et qu’on atteint les limitations de la console hôte) et surtout un prix de revient dérisoire par rapport au format cartouche. (Bon, OK les vitesses d’accès, c’est pas encore ça.) L’avenir est donc au CD et la concurrence doit s’y mettre également.

Le Mega CD, l'add-on CD pour la Sega Megadrive

Le Mega CD, l’add-on CD pour la Sega Megadrive

Nintendo conclue donc 2 partenariats pour le développement d’un add-on et d’une console standalone intégrant sa Super Nintendo. Philips et Sony sont sur les rangs et produisent chacun des prototypes.

Mock-up de l'add-on CD pour la SNES.

Mock-up de l’add-on CD pour la SNES.

Et c’est l’un de ces prototypes, en l’occurrence un Sony, qui est apparu hier sur les internettes !
Il s’agit d’une version standalone incorporant une SNES et le fameux lecteur de CD de la mort qui tue la vie (le SuperDisc), le tout dans un combo baptisé PlayStation.

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

La SNES-PlayStation découverte hier

Je n’ai aucun doute sur la véracité de la découverte. Les plus sceptiques crient au fake mais tout semble réel et trop bien fait pour être faux.
La provenance est connue (un ancien directeur de Sony Interactive Entertainment du nom d’Olaf Olafson qui fait du ménage dans son bureau et qui demande à un employé de ménage de le balancer, chose qu’il ne fera pas), tout concorde pour attester la véracité de cette découverte. De plus, une source interne Sony confirme l’existence d’au moins 2 autres prototypes identiques au sein de Sony. Cette même source indique que 200 unités auraient été fabriquées et qu’il a été demandé leur destruction (chose qui n’a que partiellement été faite).

Quelque temps après la production de cette série de protos, le partenariat est rompu, Sony lance (avec succès) sa console pléstécheun, the rest is history.
En tant que fan de la Super Nintendo, je suis enchanté de cette découverte, ce Super Disc est une pièce superbe et elle mérite d’aller dans un musée. C’est le maillon manquant entre la Super NES et la PlayStation.

Et j’irai même jusqu’à dire que je suis content que le partenariat Sony / Nintendo n’ait pas tenu. A part Sega et Nintendo, il faut avouer que la concurrence (3DO, CDi, etc) était un peu minable. Sony et sa pléstécheun ont déboulé et ont redonné un bon coup de boost au marché.

Pour plus d’informations, suivez ce topic d’assemblergames.

Nintendo World Championships 1990

Les Nintendo World Championships de 2015...

Les Nintendo World Championships de 2015…

En ce beau mois de juin 2015, nos amis de Nintendo of America organisent une compétition appellée « Nintendo World Championships 2015 » avec comme point d’orgue une rencontre des 16 meilleurs à l’E3. Le monde, me direz-vous est bien petit vu par NoA. Quoi qu’il en soit, ceci me permet un petit retour de 25 ans dans le passé.

1990, Nintendo domine le marché du jeu vidéo. Et pour assoir sa domination, NoA décide d’organiser son 1er championnat du monde. Déjà, le monde est toujours exclusivement aux Etats-Unis et la compétition s’arrête dans 29 villes des Etats-Unis. Tout au long de chaque week-end, pour 3$ la partie, les joueurs s’affrontent pendant une durée de 6 minutes et 21 secondes sur une compilation de 3 jeux : Super Mario, Rad Racer et Tetris.
La règle est simple : il faut faire le maximum de points pendant le temps imparti. Le calcul s’effectue de la manière suivante : le score de Super Mario Bros. + (le score de Rad Racer score x 10) + (le score de Tetris x 25). Inutile de dire qu’au vu des poids respectifs des jeux, il vaut mieux finir Super Mario et Rad Racer le plus vite possible pour marquer un maximum sur Tetris.

Dire qu’à la fin des années 80, ma famille a failli aller vivre aux USA (mon père a eu une proposition d’emploi qu’il a déclinée). J’aurais peut-être pu participer au « championnat du monde » original.

Mais je m’égare un peu, car le but de cet article n’est pas de détailler ce championnat « du monde » mais de parler des cartouches utilisées. Afin que tout le monde soit sur un pied d’égalité, NoA a fait fabriquer un certain nombre de cartouches exclusivement pour cet évènement. Combien ? Tout le monde (y compris wikipedia) s’accorde à dire qu’il y en a eu 116. Et pourtant c’est faux.

Voici les faits :
– 90 ont été distribuées aux 90 finalistes
– 26 ont été démontées, ont eu leur coque changée pour une coque dorée et ont fait l’objet d’un concours dans le magazine Nintendo Power (n°14 de juillet / août 1990).
Voilà donc où nait la légende qu’il existe précisément 116 cartouches, ni plus, ni moins.
Or, comme je l’ai déjà dit plus haut, c’est faux.

Un exmplaire doré accompagné d'un exemplaire gris. Notez que l'exemplaire gris est numéroté (ici la cartouche 260)

Un exmplaire doré accompagné d’un exemplaire gris. Notez que l’exemplaire gris est numéroté (ici la cartouche 260)

Comment le sais-je ?
D’une part, les cartouches grises retrouvées ont des numéros (parfois consécutifs) allant de 20 à 346. Il n’y a aucune logique de numérotation et donc on est amenés à penser qu’il y en a eu 350 de fabriquées.
Il faut bien imaginer que la compétition se déroulait sur le week-end avec pas moins de 9 camions de matériel. Il existe quelques vidéos de l’évènement mais la plupart concernent la finale. Difficile de connaitre le nombre exact de bornes qui étaient mises à disposition.

D’autre part, l’historique de certaines cartouches est parfaitement connu. Et c’est là où la magie intervient : plusieurs cartouches ne remontent pas jusqu’à des finalistes.
A ce jour, sur une 60aine de cartouches grises retrouvées, 20 remontent formellement jusqu’à des finalistes et 12 remontent jusqu’à des non-finalistes. Et ce, de manière certaine. Ce qui fait au minimum 128 cartouches (toutes grises à la base dont seulement 26 ont été converties en dorées).
Les possesseurs des cartouches grises non finalistes sont la plupart du temps d’anciens de NoA (du concepteur du championnat du monde, ‘Gamemaster’ Howard jusqu’à des membres du staff de l’évènement, ceux qui sur place donnaient des informations aux joueurs pour les aider à améliorer leurs scores). On peut supposer que les membres du staff de NoA avaient plus ou moins le droit de posséder ces cartouches.
Il y a aussi plusieurs membres de la sécurité ou de l’organisation locale qui ont récupéré des cartouches « oubliées » sur place. Là, par contre, il est certain que la plupart n’avaient pas le droit de récupérer les cartouches.

A ce jour, on connait environ 60 cartouches grises et entre 12 et 15 cartouches dorées. D’autres ont-elles survécu ? Très probablement. Pour les années 2014 et 2015, 4 cartouches non répertoriées ont été « découvertes » : 2 sur ebay (n°234 et 308) , 1 sur facebook (n°275) et 1 dans un magasin physique (n°328) .

Y a-t-il des cartouches qui ont été découvertes ailleurs qu’aux USA ?
Oui, il y a plusieurs cartouches découvertes au Canada, ce qui est assez logique vue la proximité avec les USA.
Et plus étonnement, une cartouche a été découverte en Allemagne. Cette cartouche a sans doute été ramenée par son propriétaire américain lors de son service militaire sur une des bases de l’OTAN.

A l’heure actuelle, il y a sans doute 5 cartouches en Europe : 1 grise en Italie (la 105), 1 grise en Finlande (la 20), 1 grise au Pays-Bas (la 196), 1 dorée aux Pays-Bas et 1 dorée en Norvège (le propriétaire de cette cartouche dorée a possédé pendant un moment une cartouche grise au numéro inconnu car ayant l’étiquette déchirée, la fameuse NWC « Mario »).

Est-ce qu’il existe des faux ?
A cause de la complexité du circuit imprimé, il est peu probable qu’il y ait de fausses cartouches en circulation.
En revanche, vue la différence de prix entre une cartouche grise et une cartouche dorée, il est possible que certains aient converti une cartouche dorée en grise. L’appât du gain :(
A titre personnel, je ne comprends pas que le prix des cartouches dorées soit supérieur à celui des cartouches grises. Certes, il y en a moins en circulation mais elles n’ont plus l’intérêt historique des grises. En toute logique, la demande devrait être plus forte pour les cartouches grises que pour les dorées.
Mais ce n’est que mon avis.
On voit aussi passer des annonces avec des photos volées ou floues (des petits malins impriment des images des micro-switch pour les coller sur une cartouche en espérant pigeonner quelqu’un).

Une cartouche NWC ouverte, le circuit imprimé est complètement différent de tous les autres jeux NES. Aucun risque de se faire arnaquer si on le vérifie avant l'achat

Une cartouche NWC ouverte, le circuit imprimé est complètement différent de tous les autres jeux NES. Aucun risque de se faire arnaquer si on le vérifie avant l’achat

Est-ce que tu aimerais en avoir une ?
Oui, très certainement. Mais puisque a valeur actuelle sur le marché se situe entre 10.000$ et 20.000$ (tout dépend du modèle, de son état et de la visibilité de l’enchère), et au vu de l’état actuel de mes finances, je ne me vois pas mettre plus du prix de ma voiture dans un jeu, fusse-t-il très rare.
Par contre, si j’avais gagné hier à l’euromillion (encore aurait-il fallu que je joue), oui.
Et comme je l’ai expliqué plus haut, mon choix se porterait sur une cartouche grise. Idéalement une cartouche à l’historique connu et qui remonte jusqu’à un des 90 finalistes.

Sinon, pour les fauchés dont je suis, il existe une alternative, une reproduction de la cartouche. Celle-ci n’est pas identique à l’originale et ne peut donc pas être confondue. Néanmoins elle permet de jouer dans les mêmes conditions que lors de la compétition officielle.

Une cartouche repro du NWC. Notez la position différentes des micro-switch.

Une cartouche repro du NWC. Notez la position différentes des micro-switch.

[Critique film] Super Fast 8

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’adore les nanards.

Et la licence Fast & Furious rentre clairement dans cette catégorie. Ce sont des films sympas où l’usage du cerveau n’est pas nécessaire. Bref généralement de bons pop-corn movies (oublions le 3 car il y a visiblement eu une erreur).
Rappel des faits pour ceux qui ont passé les 10 dernières années dans le coma : Fast & Furious est une série de 7 films (officiellement) qui racontent les aventures de Dominique Torreto (joué par Vin Mazout Gazoil Diesel) et de Brian O’Conner (le regretté Paul Walker Texas Ranger).

Quand une série a du succès, il est classique que des films parodiques sortent, généralement très peu de temps après l’original, afin d’exploiter le filon.
Super Fast 8, bien que film parodique des Fast & Furious, s’est donné le temps de la réflexion puisqu’il date de 2015, soit 14 ans après le 1er Fast & Furious.

Étant destiné à un public adolescent, la majorité des films parodiques usent du stratagème de la fille en petite tenue pour captiver son audience. Super Fast 8 n’est pas de ceux-là, se donnant même la peine d’avoir un scénario tiré de la série (mélange des Fast & Furious 1, 4 et 5). Scénaristiquement, ça se tient plutôt bien.
On retrouve plutôt l’esprit du film « Alarme Fatale » (parodie d’une série de films) plutôt que des « Scary Movies » (parodie de plusieurs films distincts).

Le film suit donc les aventures de Lucas White, flic qui tente de s’infiltrer dans le gang de Vin Serento. Ceux qui apprécient la série, qui aiment l’humour idiot, les dialogues exagérés et les situations pas toujours crédibles, passeront un bon moment devant ce Super Fast 8.
J’avoue que je m’attendais à un film à largement pire et ce Super Fast 8 a été une bonne surprise, j’ai passé un agréable moment.

Super Fast 8 est disponible en blu-ray, DVD et VOD depuis le 1er avril. En blu-ray, le film est soit en VF, soit en VOST. Pas moyen d’avoir une VO non sous-titrée, c’est mon seul regret.

The Gamer Tag

Je n’ai pas pour habitude de répondre à ces « tags » mais pour une fois, je vais le faire.
Mais pour une fois, why not.

A quels jeux joues-tu le plus en ce moment ?

D’une part, je joue de manière assez irrégulière à Evolve sur PSCat. Je n’arrive pas à dégager assez de temps pour jouer de manière régulière sur PSCat du fait de mes obligations familiales :(
D’autre part, je joue quasi quotidiennement aux jeux du StreetPass de ma new 3DS. Grâce à une astuce bidouille, je peux maintenant streetpasser depuis mon canapé en velours (vert, époque fin Pompidou – début VGE). J’ai fini tous les puzzles actuellement disponibles et j’ai presque fini « Mii en péril 2 », j’ai fait toutes les routes mais une pièce est encore verrouillée et je ne sais pas comment en trouver la clé :(

A quels jeux vidéo jouais-tu quand tu étais enfant ?

Déjà, il faut que je définisse mon enfance… Mettons que ça soit quand j’avais entre 8 et 15 ans. Avant, il n’y avait quasiment pas de jeux vidéo en France. En tout cas pas à des tarifs abordables. Cette période va donc de 1981 à 1988 (oui, c’est l’an de grâce 1973 qui a vu ma naissance).
Sur cette période donc, j’ai principalement joué sur 2 plateformes. D’une part les game & watch, j’avais eu Mickey Mouse à noël une année et les musiques ultra répétitives cassaient les pieds de mes parents. A l’époque, je ne me rendais pas compte à quel point c’était pénible. Maintenant quand j’en démarre un, je vois ce qu’ils voulaient dire 😀

Mon 2e exemplaire du game & watch ''Mickey Mouse'', celui de ma jeunesse

Mon 2e exemplaire du game & watch  »Mickey Mouse », celui de ma jeunesse

A la maison, on avait aussi une console vidéopac de Philips et je jouais principalement au jeu du duel des cowboys. Deux cowboys pixellisés qui se tiraient l’un sur l’autre. Moche mais addictif.

Tous ces jeux ont été vendus ou jetés il y a fort longtemps et même si je les ai retrouvé depuis, ce ne sont pas ceux de ma jeunesse. Mais les maisons ne sont pas extensibles, on ne peut pas tout garder :(

Quel est ton top 3 de jeux vidéo ?

Difficile de donner un top 3 quand il y a tellement de bons jeux qui existent. Je serais plus à l’aise pour donner un top 500 😀
Les 3 jeux qui me viennent à l’esprit là maintenant correspondent à 2 périodes de ma vie bien distinctes, la fac, juste avant que je me concentre sur mes études et que j’arrête de jouer pour plusieurs années. Puis juste après que j’ai commencé à travailler, où je me suis remis à jouer.

  • Final Fantasy VI (Super Nintendo) : sans doute le meilleur RPG de tous les temps.
  • Unirally (Super Nintendo, encore) : le jeu de course le plus fou du monde, particulièrement bon quand tu y joues à plusieurs. Je me souviens de parties endiablées avec mon frère, notre voisin Hadrien et mon ami Pascal de la fac. De la folie furieuse. On a même eu des records dans un magazine.
  • Et enfin GTA Vice City (j’y jouais sur PC mais il était sorti sur PS2 et Xbox) : sans doute le GTA qui m’a laissé le plus de souvenirs. Durée de vie énorme, ambiance années 80 à tomber par terre, bande son de folie (musique et radios talk show).

Et comme je n’aime pas faire comme tout le monde, j’ajoute un 4e titre à mon top 3 avec « Gargoyle’s Quest » sur Game Boy. Excellent jeu, action aventure plateforme toussa. Assez difficile au tout début car il faut maitriser le bestiau. Mais une fois qu’on est dedans, difficile de le lâcher. C’est à cause de ce jeu que j’ai redoublé ma 2nde, vous pouvez imaginer à quel point il est bon !

Quelle est ta dernière découverte ?

Bonne question.
Je dirais que c’est Nervous Brickdown, un jeu DS (oui, oui, DS pas 3D) sorti il y a fort longtemps (2007) et développé par les français du studio Arkedo.
C’est un casse brique assez original, je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir (je n’ai encore pas tout découvert moi-même, tellement le jeu est varié).

Dans quel jeu aurais-tu aimé avoir un rôle ?

Dans un GTA. Je suis quelqu’un d’honnête dans la vie mais tenter le coté obscur l’espace d’un jeu, ça me dirait bien ^^
Si en plus, ça se passe à Vice City, qu’il y a une bande son des années 80 et une Ferrari Cheetah blanche, je dis pas non ^^

Quelles consoles possèdes-tu ?

J’ai pratiquement racheté toutes les consoles que j’ai possédé à l’époque. Il ne me manque que le modèle précis du vidéopac que j’avais (j’ai un autre modèle de vidéopac).
Comme je possède énormément de variantes de couleurs, je vais juste citer les modèles.
Je possède donc actuellement :

  • Atari :
    • 2600 (6 boutons, 4 boutons, junior)
    • Lynx (1, 2)
  • Nintendo :
    • NES
    • Super NES (européenne, japonaise, américaine)
    • N64 (européenne, américaine)
    • Game Cube
    • Wii
    • Game Boy (classique, pocket, color, advance, advance SP, micro)
    • DS (fat, lite)
    • 3DS (classique, XL, new)
  • Sega :
    • Master System (1, 2)
    • MegaDrive (européenne 1, européenne 2, japonaise 1, asie 2)
    • Mega CD
    • Pico
    • Saturn
    • DreamCast
    • Game Gear
  • Sony :
    • PlayStation
    • PlayStation 3
    • PlayStation 4
    • PSP
    • PS Vita
  • Autres constructeurs :
    • Videopac (Philips, Radiola)
    • Amstrad GX 4000
    • Game Master
    • Watara Super Vision

Il est probable que j’ai oublié quelques consoles, ma mémoire me faisant défaut.

Es-tu davantage PC ou consoles ?

Consoles. Ça doit faire 10 ans que je n’ai pas joué sur PC. C’est maintenant mon outil de travail et je ne tiens pas à ce qu’il en soit autrement.
J’adorais aussi le coté « tu mets le jeu et tu joues » de la console. Mais avec les mises à jour de consoles, les patchs de jeu, ça devient de moins en moins plaisant.
En tant que développeur, je ne comprends pas que les dates de sorties soient fixées par les équipes commerciales. Un logiciel ne devrait sortir que quand il est prêt. Point à la ligne, terminé.

Préfères-tu jouer seule ou entre amis ?

Les jeux proposant de moins en moins de coop sur la même console, j’ai abandonné le multi local.
Je joue en ligne (parfois avec des amis) et en solo.
J’aime bien les 2 donc même si j’ai 1 préférence pour le multi avec des amis.

Avec du recul, quel est le jeu sur lequel tu as passé le plus de temps ?

Aucun doute permis, c’est Battlefield 3. 543 heures… Je pensais naïvement que ça atteindrait tout au plus les 120 heures quand je suis allé regarder sur le site 😀

Mes statistiques sur Battlefield 3... J'y ai quand même beaucoup joué ^^

Mes statistiques sur Battlefield 3… J’y ai quand même beaucoup joué ^^

Quel est le jeu que tu souhaites bientôt t’offrir ?

Ca va peut-être paraitre bizarre mais je n’ai envie d’aucun jeu.
Je dois avoir dans les 2000 jeux chez moi (ou peut-être beaucoup plus) et je n’attends aucun jeu à venir. Rares sont les jeux que je recherche activement.
Si vraiment il faut mettre un titre, je dirais que j’aimerais bien accueillir Demon’s Crest dans ma collection. Mais rien ne presse.

[Critique ciné] Divergente 2 : L’insurrection

Il y a un peu moins d’un an, je me promenais fièrement sur les Champs Élysées pour voir le premier opus de Divergente en avant-première, film que j’avais beaucoup apprécié. Cette année je suis allée tranquillement dans un UGC du coin pour voir Divergente 2 en avant-première en toute discrétion.

L'affiche française du film "Divergente 2"

L’affiche française du film « Divergente 2 »

Les suites sont-elles toujours des déceptions ?

Je ne suis pas super difficile, donc si vous vous attendez à ce que je crache sur le film, ça va être raté, je suis plutôt du genre à donner des avis positifs, et toujours honnêtes. Cette suite que j’attendais donc avec impatience, puisqu’elle mélange science-fiction, eau de rose et bagarres, est plutôt réussie. Je ne sais pas si elle colle bien avec les bouquins, mais elle ne semble pas déplaire à tout le monde (les copains de amha.fr ne l’ont pas vraiment appréciée on dirait). Alors certes, le titre du film dans sa version originale peut perdre : Insurgent. Sur l’affiche française, ils ont eu la décence de nous rappeler le nom de la série complète. En tout cas, elle m’a donné à réfléchir sur quelques points.

L'affiche américaine du film "Divergente 2"

L’affiche américaine du film « Divergente 2 »

Cinq factions officielles et les deux autres

Dans ce monde il y a 5 factions : Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels. Il faut coller à la faction dans laquelle on est prédestinés. Prédestiné, comme si on naissait avec une de ces qualités. Mes parents m’ont toujours appris qu’on cultivait ses qualités, qu’elles n’étaient pas « magiques ». Seulement, en plus de ces factions, il y en a deux qui sont intéressantes puisqu’elles sont un peu plus mises en avant dans ce film : les sans-factions et les divergents. L’un dans l’autre ces deux entités se retrouvent puisqu’elles ne sont ni l’une, ni l’autre dans le cadre que la société a essayé de leur imposer. Les sans-factions ne se retrouvent dans aucune des cinq factions officielles alors que les divergents ont en eux un peu de chacune de ces factions. Du coup j’en suis à me dire que ces deux factions qui ne rentrent pas dans le système comme on l’aurait souhaité sont essentielles à la société.

Les sans-factions sont un peu les hippies du système qui vivent selon leurs propres règles, qui ont rejeté le système, les valeurs traditionnelles et le mode de vie imposé depuis des générations. Ils ne répondent de rien et vivent de façon underground mais ils sont heureux avec le peu qu’ils ont.

Les divergents ne savent pas qui ils sont vraiment, il ont un peu de toutes les connaissances, capacités et appartiennent au final à toutes les factions sans avoir été capables d’en choisir une. Ils sont la preuve vivante que toutes les factions sont complémentaires. Car concrètement, je ne vois pas comment on peut être altruiste sans être fraternel. On peut tout aussi bien être érudit et sincère. Enfin c’est un peu tiré par les cheveux même si je peux comprendre l’idée de base.

Mais du coup, est-ce qu’il vaut mieux être insouciant et vivre en tant que sans-factions ou être multitâche et être divergent ?

« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » – Benjamin Parker, SPIDER MAN.

Des effets spéciaux réussis mais une histoire de fond gnangnan

Il y a de très bons effets spéciaux, par exemple j’ai été assez saisie par les simulations réalisées par Jeanine. D’autres sont un peu tirés par les cheveux, mais on est dans un monde irréel, celui de la pensée voire du rêve, comme dans Inception, même si on devine immédiatement le monde dans lequel se trouve Tris. Ah ça, aucun doute là-dessus, même pas de petit détail ou de glitch à détecter, on ne se pose pas la question un seul instant !

Malgré des effets parfois un peu grossiers, j’ai beaucoup aimé cette action qui ne s’arrête pas. Ok On s’arrête 2-3 fois pour faire des bisous voire plus, mais sinon j’ai apprécié ce film qui est passé assez vite grâce à ce manque de temps morts.

Bande annonce :

Coup de coeur

Elle a un sale rôle dans le film. Les gentils la détestent et les abrutis l’adulent. Mais sincèrement Kate Winslet est parfaite. Dans sa robe ceintrée d’un bleu électrique elle m’en a mis plein les yeux dans ce rôle. Je n’aurais pas aimé avoir à faire à elle ! Elle est froide, détestable, vide d’humanité… Elle est parfaite ! Elle manipule ses pions à la perfection. On dirait moi en train de jouer aux Sims. Mais je ne vous en dit pas plus sinon je vais me faire taper dessus pour spoiler !

Kate Winslet dans "Divergente 2"

Kate Winslet dans « Divergente 2 »