Cocole perd de nouveau son permis de conduire en testant « Need for Speed : Hot Pursuit »

Il y a 6 mois environ, j’ai publié un test de Split / Second : Velocity, qui était mon coup de cœur en matière de vroum vroum pour ce début d’année 2010.
Je vais être direct, Need for Speed : Hot Pursuit est mon coup de cœur vroum vroum de la fin de l’année.

Un truc qui me sidère chez Electronics Arts, c’est qu’ils sont capable d’éditer de sombres bouses telles que l’immonde Medal of Honor comme des jeux sublimes (Battlefield Bad Company 2 ou ce Need for Speed : Hot Pursuit). Si j’étais directeur qualité chez eux, ils ne sortiraient pas autant de jeux mais les joueurs sauraient que EA = qualitaÿ.

Need for Speed : Hot Pursuit ayant été confié aux malades de chez Criterion (ceux qui nous ont pondus les Burnout), c’est avec un plaisir non dissimulé que j’attendais le jeu, puisque je suis fan absolu des Burnout depuis le 3 (ah, si il y avait eu les trophées et autres succès, je l’aurais platiné celui-là tellement je l’ai fait et refait dans tous les sens sur ma Xbox 1ère du nom).

Mais trève de blabla, passons au jeu…

Need for Speed : Hot Pursuit, what else ?

Need for Speed : Hot Pursuit, what else ?

Dans le cade paysager de Seacrest County, un coin imaginaire des États-Unis d’Amérique, de dangereux racers organisent des courses illégales. Heureusement la police veille et c’est doté d’une force de police avec des voitures aussi rapides que celles des racers.

Bref, vous l’avez deviné, le scénario est aussi fin qu’un cheveu d’ange. Mais c’est pas le plus important :P Le plus important, c’est une réalisation aux petits oignons, des courses passionnantes, tout plein de gros tutures (toutes des licences officielles, de Lamborghini à Dodge, de Pagani à Maserati, …).

Le jeu se décompose en 2 parties : d’une part les courses de la police et d’autre part les courses racer. 2 jeux qui se croisent et se décroisent puisque vous serez amenés à arrêter des racers, à échapper à la police, …

Au sein des modes de jeu, 2 sont particulièrement intéressants :

  • Hot Pursuit : une course d’un point A à un point B avec parcours imposé
    • en tant que racer, vous devez échapper à la police et gagner la course contre les autres races
    • en tant que police, vous devez neutraliser tous les racers avant la ligne d’arrivée
  • Interceptor : un policier contre un racer, pas de parcours imposé
    • en tant que policier, il faut neutraliser le racer

    • en tant que racer, il faut échapper au policier ou le neutraliser

Le mode solo et le mode online s’entrecroisent puisque les points acquis en ligne aident votre carrière solo et vice-versa.

Need for Speed : Hot Pursuit, muy caliente !

Need for Speed : Hot Pursuit, muy caliente !

Que l’on joue en solo ou en ligne, on est très (voire trop) souvent récompensé par de nouvelles voitures, de nouvelles améliorations et armes (herses, champ électromagnétique, …).
De mon point de vue, le mode solo est bon, bien que certaines courses contre la montre soient pénibles. Mais là où le jeu prend toute sa dimension, c’est en ligne contre des adversaires humains. Les humains sont beaucoup plus vicieux, fourbes et imaginatifs que ne l’est l’intelligence artificielle.

Lors de mon test de Split / Second : Velocity, je lui avais décerné le titre de vroum-vroum de l’année, je donne le titre ex-æquo à Need for Speed : Hot Pursuit.

Les 2 titres sont à mon avis au même niveau : Split Second est plus spectaculaire et génial en solo, là où NFS est meilleur en multi. 2 grands vroum vroum à posséder absolument !

Note : 8.5/108.5/108.5/108.5/108.5/108.5/108.5/108.5/108.5/108.5/10



Both comments and pings are currently closed.

7 réponses à Cocole perd de nouveau son permis de conduire en testant « Need for Speed : Hot Pursuit »

  1. Une shoppeuse appeléemaspalio m'a donné du bonheur :

    une vrai bonne surprise que ce titre apparement .Il faudrait que je me le procure afin de me faire un avis perso.
    Merci pour le test mon cher cocole , et bonne année 2011 de la part de Cécilux et de moi même :)

  2. Une shoppeuse appeléeEvil Redfield a illuminé ma journée :

    L’Autolog est très sympa, permettant de narguer tes potes, et en leurs proposant des défis. Une bonne chose. La modélisation des véhicules m’a vraiment surprise, car elle est vraiment excellente et avec une vraie gestion des dégats… contrairement ç une grosse licence dont je tairais le nom… Passe un très bon réveillon !!!!

  3. Une shoppeuse appeléeEraziel m'a donné du bonheur :

    Testé sur PC, j’ai été déçu…

    Je crois que j’en attendais trop, et j’ai eu l’impression de me retrouver avec un Burnout qui aurait perdu ses Takedowns.
    Surtout que j’avais quelques chutes de framerate assez gênantes pour un vroum vroum.

    J’y reviendrais certainement sur consoles quand le prix aura un brin baissé

  4. Pingback:Mini bilan 2010, l’année du renouveau « chez cocole

  5. Pingback:Battlefield Bad Company 2 comme vous ne l’avez jamais vu « chez cocole

  6. Pingback:[Évènement] Avant-première Battlefield 3 et Need for Speed The Run | Papy Cocole

  7. Pingback:[Test] Need For Speed : Most Wanted | Chez Lally Korn